Agnès Saal : 400.000 euros de taxis au Centre Pompidou ?

Publié le par Jean-Luc Touly

Selon "L'Express", l'ardoise des notes de taxis d'Agnès Saal laissée au Centre Pompidou est encore plus importante que celle à l'INA.

Agnès Saal adore se déplacer en taxis. Ce qui lui a valu son poste à l'INA, pour une note salée de 41.000 euros. Mais ce n'est rien à côté de ses déplacements en Taxis G7 quand elle était directrice du Centre Pompidou ! Selon L'Express à paraître demain, ils se sont élevés à 400.000 euros en sept ans, soit 57.000 euros par an et près de 5.000 euros par mois. Par jour (week-end compris, sans vacances), c'est plus de 160 euros !

Ces frais de déplacement (Agnès Saal n'a pas le permis de conduire) sont-il exclusivement liés à son activité de directrice du Centre Pompidou, entre 2007 et 2014 ? Le parquet de Créteil avait déjà indiqué début juin qu'Agnès Saal aurait fait usage de taxis pour des motifs "non exclusivement professionnels". Déjà, à l'INA, elle avait été épinglée pour ses déplacements privés et ceux de son fils pour un montant total de 15.000 euros.

Ennuis judiciaires

Après avoir choqué en acceptant de recaser l'ancienne patronne de l'INA au sein de son ministère, Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, a décidé début juin de porter l'affaire des notes exorbitantes de taxi devant les tribunaux. Le procureur de la République de Créteil devra décider si ces faits constituent, ou non, un délit. La ministre a également lancé une enquête administrative, qui devrait conduire à la tenue d'un conseil de discipline. Les sanctions administratives peuvent alors aller "du blame ou de l'avertissement, jusqu'à la radiation de la fonction publique", prévient la ministre.

Commenter cet article

Flore 25/11/2015 17:27

Nous sommes 42.900 signataires à demander l'éviction d'Agnès Saal de la fonction publique pour ses notes de frais de taxis exorbitantes. L'enquête la concernant reste en cours. Signez cette pétition http://www.mesopinions.com/petition/politique/eviction-agnes-saal-fonction-publique/14430 pour demander son éviction de la fonction publique !

luc 26/11/2015 11:56

la rapidité avec laquelle les commentaires récents dénonçant ce parfait scandale "redescendent" au bout de 2-3 jours dans les pages de google, et ce au profit de ceux d'avril-mai-juin, soulève une fois plus la question de la soi-disant neutralité-des-algorithmes...
Par ailleurs et en ce qui concerne la pétition le moins que l'on puisse dire est que nos journalistes, tellement vendus qu'il y a même plus besoin de les acheter, ne se bousculent pas pour en parler.
Cordialement

luc nemeth 19/09/2015 12:00

Bonjour. On peine à garder son sérieux là où Madame le ministre énonce que les sanctions PEUVENT ALLER de (etc. etc.). Il va de soi que si cette dame était autre chose que ce qu'elle est, à savoir, une petite marquise, bien contente d'accepter l'argent de la République mais fondamentalement nostalgique de l'Ancien Régime : alors elle saurait que devant des agissements de pareille gravité le Code de la Fonction Publique prévoit expressément la suspension immédiate et sans salaire (en attendant que la procédure disciplinaire officialise la révocation).