Le Parisien 22 janvier : La Région Ile-de-France vote une charte éthique pour ses élus

Publié le par Jean-Luc Touly

Le Parisien 22 janvier : La Région Ile-de-France vote une charte éthique pour ses élus

Le principe d'un déménagement vers la banlieue du conseil régional, dont le siège est aujourd'hui installé dans un hôtel particulier du très chic VIIe arrondissement de Paris, a été acté (127 voix pour, 73 abstentions, sur 200 votants).
Il prévoit de regrouper sur 45.000 m2 -- contre 64.000 m2 aujourd'hui -- les 16 sites que compte actuellement la Région et y réunir quelque 2.000 agents. La nouvelle majorité compte ainsi économiser 26 millions par an de location de certains immeubles.
Il ne "s'agit pas uniquement de faire des économies", a lancé la présidente de Région, "il s'agit pour nous de dire que la Région ce n'est pas que Paris, même si Paris est un formidable atout pour la Région".

La région a également voté une charte définissant "la transparence de nos décisions, la moralisation de nos pratiques politiques et la baisse des dépenses de train de vie", selon Mme Pécresse.
Cela passera notamment par une déclaration de patrimoine et d'intérêts à laquelle les 209 élus du Conseil sont invités à se soumettre, ou l'interdiction de faire embaucher au sein de la Région des membres de leur famille (sauf concours ou compétences reconnues).
Ils doivent s'engager à quitter le cas échéant leur logement social, "sauf situations individuelles" examinées par une commission d'éthique -- une proposition de la gauche acceptée par la majorité.
Le texte prévoit également de renforcer l'assiduité, en imposant aux élus une réduction "immédiate" de leurs indemnités en cas de plus de 30% d'absences non justifiées.
Pour rationaliser le travail en séance, un nouveau règlement a également été adopté, qui prévoit notamment des temps de paroles plus courts, mais aussi d'accorder 50% du temps de parole à l'opposition. Les séances de nuit ont également été supprimées.

Commenter cet article

ContribuableDegouté 23/01/2016 14:14

Très bonne initiative... il serait bien temps que nos élus se rendent comptent que nous, les contribuables, on en a marre de toujours payer plus d'impots pendant qu'eux s'empiffrent de plus en plus et abusent du système autant qu'ils peuvent (apparts de fonction, voitures de fonction, caser leurs conjoints et enfants et amis à des postes honteusement surpayés, etc etc).