Jean-Paul Huchon recasé par son "petit frère" Manuel Valls ?

Publié le par Jean-Luc Touly

Jean-Paul Huchon, ancien président PS de la Région Ile-de-France contraint de renoncer à briguer un quatrième mandat après l’entrée en lice de Claude Bartolone, a repris très rapidement du service. Depuis février, il est chargé d’une "mission" de conseil pour relancer "l’attractivité" touristique de la France. Et en juillet prochain, à 70 ans, il pourrait hériter de la présidence de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

UnEMPLOI payé 148.000EUROS brut par an

La mission de Jean-Paul Huchon s'achèvera en juillet prochain, date à laquelle il devra remettre son rapport. "La date n’est pas fortuite car elle lui permet d’entrevoir l’autre fonction qu’il s’est vu promettre par Matignon, assurent nos confrères. Jean-Paul Huchon a, en effet, reçu quelqueASSURANCE de l’exécutif de se voir nommé à la présidence de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). Le mandat de l’actuel patron de l’Arafer, Pierre Cardo, sera échu le 20 juillet et il est non renouvelable".

L’exercice du mandat de président de l’Arafer est de six ans et non révocable. Il est rémunéré à hauteur de 148.000 euros brut annuels. "Dans la vie, les gentils ne perdent pas toujours", a confié l'ancien président de la Région au Monde.
Metronews

Commenter cet article