Le Point 16 mai : François Hollande recase encore un de ses conseillers

Publié le par Jean-Luc Touly

Philippe Vinçon, conseiller agriculture du président de la République, a été nommé directeur général de l'enseignement et de la recherche

Et un de plus ! Philippe Vinçon, le conseiller agriculture du président de la République quitte l'Élysée. Le décret a été publié ce matin au Journal officiel. Il a été nommé directeur général de l'enseignement et de la recherche, qui dépend duministère de l'Agriculture. Il prendra ses fonctions lundi. Il remplace à ce poste Mireille Riou-Canals, nommée conseillère-maître à la Cour des comptes. Contactée en début de semaine par courriel, cette dernière n'avait pas répondu aux sollicitations du Point.

À l'approche de la fin du mandat de François Hollande, on ne compte plus le nombre de hauts fonctionnaires que le président de la République se charge personnellement de recaser. Aidé par son secrétaire général Jean-Pierre Jouyet qui s'était par exemple investi personnellement dans le transfert de Jean-Jacques Barberis, 36 ans, conseiller économique du président chez Amundi, la société d'Asset management du Crédit agricole. Xavier Musca, l'actuel président du conseil d'administration d'Amundi et ancien secrétaire général de l'Élysée sous Sarkozy, était venu, entre autres discussions, négocier discrètement dans le bureau de Jouyet son embauche pour 400 000 euros par an (avec une prime de résultat pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros) chez le premier gestionnaire européen d'actifs.

Il reste encore des places disponibles pour recaser d'autres collaborateurs du président ! Comme la place de PDG laissée vacante chez le groupe de transports Transdev, filiale de la Caisse des dépôts, à la suite du départ de Jean-Marc Janaillac à Air France. Elle pourrait revenir à Boris Vallaud, actuel secrétaire général adjoint de l'Élysée

Commenter cet article