L'ancien ambassadeur controversé Boris Boillon décroche une mission à l'ONU Réactions sur BFMTV du journaliste Georges Mabrunot et de Jean Luc Touly coauteur des recasés de la République chez First

Publié le par Jean-Luc Touly

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=jlf8MB-uM_o&feature=em-upload_owner

Il est de retour au Quai d'Orsay. L'ancien ambassadeur Boris Boillon, qui avait été interpellé avec plus de 350.000 euros en liquide à la gare du Nord, en 2013, a été réintégré au sein du ministère des Affaires étrangères et a décroché une mission auprès des Nations unies, à New York

A 47 ans, Boris Boillon a déjà une longue carrière derrière lui. Ancien ambassadeur de la France à Bagdad et à Tunis avant l'arrivée de François Hollande au pouvoir, ce proche conseiller de Nicolas Sarkozy a sillonné l'Irak pour soutenir des contrats commerciaux à seulement 40 ans.

En 2012, il avait demandé sa mise en disponibilité après l'élection de François Hollande. Devenu consultant dans le privé, il avait fait parler de lui pour son interpellation gare du Nord, à Paris, alors qu'il se déplaçait avec 350.000 euros et 40.000 dollars en liquide sur lui et s'apprêtait à monter dans un train pour Bruxelles. Une enquête préliminaire est toujours en cours. Avant même cet épisode, il avait déjà défrayé la chronique lorsqu'il était encore ambassadeur en Tunisie, avec une photo en maillot de bain, ou pour son attitude envers les journalistes tunisiens

Commenter cet article