Mediapart : Les indemnités parlementaires ébranlent la Caisse des dépôts et Ségolène Royal, future ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique

Publié le par Jean-Luc Touly

5 parlementaires français, dont le sénateur de la Loire Maurice Vincent, siégeant à la commission de surveillance de la caisse des dépôts auraient détourné des fonds publics, d'après Médiapart.

Détournement de fonds publics: Maurice Vincent s'explique

Médiapart a publié une enquête mercredi matin à ce sujet : cinq parlementaires se seraient versés 100 146,55 € d'indemnités pour leur fonction au sein de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts. Une somme beaucoup trop importante selon la loi ! Parmi ces hommes visés : le sénateur et ancien maire de saint-etienne, Maurice Vincent. Il aurait touché exactement 21 740, 86 en 2016 pour sa seule fonction à la caisse des dépôts. Maurice Vincent a accepté de se confier à la rédaction de TL7/Zoomdici, il assure être totalement transparent au sujet de ses indemnités : "Il y a un an j'ai décidé de ne plus les toucher, en attendant que leur légalité soient vérifiées." 
La commission de surveillance de la caisse des dépôts est un organisme qui supervise la gestion de l'institution financière publique. Les indemnités versées depuis de nombreuses années pour saluer la présence des parlementaires seraient donc illégales

Commenter cet article